lundi 13 janvier 2014

Le Bas-Saint-Laurent, un modèle de persévérance scolaire

"Le Bas-Saint-Laurent décroche la palme du taux de décrochage le plus bas au Québec, selon les résultats du projet de recherche Cartojeunes de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). L'étude a permis d'analyser l'influence qu'ont les caractéristiques d'un territoire sur la persévérance scolaire. Selon les données de Cartojeunes, moins de 10% des jeunes abandonnent leurs études au Bas-Saint-Laurent. La Gaspésie se situe près de la moyenne québécoise, tandis que la Côte-Nord est en queue de peloton : le quart des élèves y abandonne l'école.(...) Le professeur en administration et politique scolaires à l'UQAR, Jean Bernatchez estime que les efforts pour favoriser la persévérance scolaire doivent se poursuivre dans toutes les communautés et particulièrement là où il y a une forte croissance économique. «Sur la Côte-Nord, il y a un boom depuis quelques années. Ce que l'on remarque, c'est que les jeunes ne persévèrent pas nécessairement jusqu'au cinquième secondaire. Quand ils ont la possibilité de se trouver un emploi, il y a cette tentation-là d'aller obtenir rapidement de l'argent», note-t-il. Même si le décrochage est encore une réalité en Gaspésie et sur la Côte-Nord, il y a tout de même de l'espoir: le taux de diplomation dans ces deux régions a augmenté de 10 % en cinq ans." Voir le reportage de Julie Lemieux de Radio-Canada.

Aucun commentaire: