mercredi 15 janvier 2014

Sommet sur la profession d'enseignant : les actions d'abord, disent les syndicats

"L'idée évoquée par la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, d'organiser un sommet consacré aux enseignants afin de valoriser la profession ne plaît pas à la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE). L'organisation soutient que Québec a beaucoup d'autres gestes à poser avant de mettre en scène un tel «spectacle». «C'est prématuré», tranche la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement, Josée Scalabrini. Selon elle, beaucoup de professeurs ont dit ne pas vouloir de quelque chose «qui vient encore d'en haut», mais plutôt un changement d'attitude complet de la part du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). «On ne prend jamais la peine de consulter les enseignants», souligne-t-elle, citant en exemple l'imposition du programme d'anglais intensif en sixième année ou les changements prévus aux cours d'histoire qui ont été décidés sans prendre la peine de considérer l'expertise des principaux intéressés." Suite de l'article de Annie Mathieu du Soleil.

Aucun commentaire: