samedi 11 janvier 2014

Un combat contre l’inertie en éducation

"Au début du mois dernier, Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et des communications (TIC) en éducation, a publié les résultats d’une enquête exhaustive sur l’intégration de l’iPad à la pédagogie québécoise. L’auteur et son équipe en sont venus à plusieurs conclusions. Bien malheureusement, plusieurs de ces dernières ont été ignorées. […] Les journalistes ont davantage extirpé du rapport les défis que les forces de l’outil en classe. Cela dit, il faut recentrer le débat autour d’une certaine logique pédagogique et éducative. L’iPad est arrivé sur les tablettes des magasins canadiens en mai 2010. Il est évident que l’opinion des enseignants est mitigée ! La collecte des données des chercheurs dans les milieux scolaires a été effectuée à partir de l’automne 2012 (p. 8). Un an et demi s’est écoulé entre la mise en marché de l’appareil et cette mesure de son intégration en classe. Bien peu de formations ont été rendues disponibles entre mai 2010 et l’automne 2012 ! Apple elle-même me semble dépassée par le succès de son iPad en milieu scolaire. Bref, l’iPad est un nouvel outil et, à l’heure actuelle, bien peu d’enseignants peuvent se targuer d’en maîtriser totalement l’énorme potentiel." Suite de la lettre d'opinion de M.-A. Girard parue dans Le Devoir.

Aucun commentaire: