vendredi 7 février 2014

Cours en orientation scolaire : pas au détriment «des experts», prévient l'Ordre

"L'implantation de nouveaux cours d'orientation scolaire au deuxième cycle du primaire et au secondaire ne doit pas se faire au détriment des services professionnels déjà offerts dans les écoles, met en garde l'Ordre des conseillers d'orientation du Québec. Son président, Laurent Matte, se réjouit de l'intention de la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, de rendre obligatoires, en septembre 2015, des apprentissages en orientation scolaire et professionnelle qui couvriront le troisième cycle du primaire et les deux cycles du secondaire. «C'est la première fois depuis longtemps que je constate un tel intérêt pour l'orientation», souligne M. Matte, citant le livre blanc sur la politique jeunesse du gouvernement qui y fait aussi une place non négligeable. Mais, rappelle-t-il, le projet ne prévoit pas la création d'une nouvelle matière mais plutôt l'insertion, dans le programme actuel, de 5 à 10 heures par année. Cela signifie que ce seront les enseignants qui offriront la nouvelle formation et non pas les experts. Et ces derniers, déjà présents dans les écoles, ne doivent pas pour autant être oubliés, prévient le président de l'Ordre." Suite de l'article d'Annie Mathieu du Soleil.

Aucun commentaire: