mardi 25 février 2014

Enfants vulnérables : la CSDM s’en tire bien

"Elle est la plus grande commission scolaire du Québec et possède le plus grand nombre d’écoles en milieux défavorisés. Pourtant, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) est celle, sur les cinq de l’île de Montréal, qui compte la plus faible proportion (28%) d’enfants vulnérables en maternelle. À l’opposé, la 2e en importance, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), possède le taux le plus élevé (34%), révèlent les données pour Montréal de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle obtenues par Le Devoir. Pour la présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, ce sont de bonnes nouvelles. «Mais ce sont des bonnes nouvelles qu’il faut prendre avec un grain de sel», a-t-elle souligné, précisant que c’est une enquête faite à partir de «perceptions». L’enquête réalisée par la Direction de la santé publique (DSP) de Montréal s’est basée sur des questionnaires remplis par des enseignants et touchant 14 300 enfants de maternelle, soit un échantillon représentant 78% d’entre eux." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: