vendredi 21 février 2014

La gestion axée sur les résultats en éducation



"Notre propos est d'analyser la trajectoire de ce qu'il est convenu d'appeler la «Gestion axée sur les résultats» (GAR) dans le système éducatif québécois, politique inspirée de certains principes de la Nouvelle Gestion Publique (NGP). Au Québec, on peut faire l'hypothèse d'un métissage des principes de la NGP avec le maintien d'une forte valorisation de l'État et d'un modèle de régulation bureaucratique qui demeure influent. De plus, dans le champ éducatif, on peut soutenir que les principes néo-managériaux se mixent avec un mode de régulation communautaire, faisant droit aux besoins et préoccupations des communautés locales ou des usagers individuels. La GAR dérive certes pour partie de la NGP, mais elle se sédimente à des institutions existantes qui sont de plus défendues par certains acteurs dans le débat public. L'orientation de la GAR est dès lors plus proche d'une variante «néo-statiste» de la nouvelle gestion publique, que d'une variante «néo-libérale» (Clark, 2002). Il en résulte une pluralité de formes de régulation et d'accountability en tension. Sur un plan méthodologique, l'analyse repose sur une synthèse de la littérature scientifique disponible et une analyse thématique (logiciel Nvivo) des mémoires, déposés en commissions parlementaires, sur les projets de loi 124 et 88 relatifs à la GAR."

Aucun commentaire: