mardi 25 février 2014

L'AQPDE appuie sans réserve l'interdiction des signes religieux ostentatoires pour le personnel scolaire

"Après avoir réalisé une importante consultation auprès de 430 directrices et directeurs d'établissement scolaire membres, l'Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE) appuie le projet de loi 60 déposé par le ministre Bernard Drainville.«Ce projet de loi est un pas de plus vers une réelle déconfessionnalisation de nos établissements scolaires. Pour notre association, les valeurs de laïcité, de neutralité religieuse de l'État et d'égalité entre les hommes et les femmes sont non-négociables», a déclaré la présidente de l'AQPDE, Danielle Boucher. L'AQPDE a choisi de prendre position après avoir sondé ses membres à l'hiver 2014. Les résultats du sondage démontrent que près de 70% des membres sont en faveur de l'interdiction de signes religieux ostentatoires pour le personnel des établissements scolaires. Plus de 95% des membres souhaitent des règles claires pour baliser les demandes d'accommodements raisonnables. «L'augmentation des demandes d'accommodements justifie la mise en place de règles uniformes s'appliquant sur tout le territoire du Québec. Le projet de loi 60 apparaît comme un pas dans la bonne direction», a conclu Danielle Boucher. Les résultats du sondage de l'AQPDE démontrent que les directions d'établissement se préoccupent du maintien d'un milieu scolaire neutre en matière de religion. D'ailleurs, le projet devrait couvrir les écoles privées subventionnées par l'État. Ces positions rejoignent celle de l'Association montréalaise des directions d'établissement scolaire (AMDES) qui a aussi fait l'exercice de consultation auprès de ses membres qui gèrent de nombreuses situations d'accommodements depuis plusieurs années. Leurs positions similaires démontrent que les deux associations souhaitent être proactives pour bien gérer les demandes à venir." Suite du communiqué de presse de l'AQPDE.

Aucun commentaire: