mercredi 5 février 2014

Orientation scolaire au primaire : « laissez les enfants être des enfants »

"Les deux syndicats de l'enseignement ne sont pas chauds à l'idée d'implanter de nouveaux cours d'orientation scolaire et professionnelle au second cycle du primaire, tel que le souhaite la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy. En plus d'éloigner les élèves de l'essentiel, la formation s'ajouterait à la tâche déjà trop lourde des professeurs, plaident-ils. «Laissons les enfants être des enfants! [...] Est-ce qu'on peut arrêter de vouloir transformer les enfants du primaire en travailleurs potentiels?», questionne d'entrée de jeu le président de la Fédération autonome de l'enseignement, Sylvain Mallette. Il dit en avoir ras le bol d'entendre que «l'école sert à tout» et croit qu'il faut se concentrer sur l'essentiel, soit l'enseignement des matières de base. De plus, ajoute-t-il, les profs manquent déjà de temps, et l'ajout de 5 à 10 heures de formation en orientation scolaire et professionnelle au deuxième cycle du primaire et aux deux cycles du secondaire ne ferait qu'alourdir leur tâche. Une opinion partagée par la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), qui en veut à Mme Malavoy d'avoir transmis une lettre aux commissions scolaires et aux écoles privées en juin dernier, tel que le révélait Le Soleil mardi, pour leur faire part de son intention sans d'abord consulter les professeurs." Suite de l'article de Annie Mathieu du Soleil.

1 commentaire:

Marie a dit…

Considérant que le Domaine général de formation (DGF) "Orientation et Entrepreneuriat" est obligatoire depuis 2000 à tous les niveaux du primaire et du secondaire, n'est-ce pas que le contenu d'un nouveau cours d'orientation ne devrait pas être nouveau et choquant, mais plutôt la forme de celui-ci, en une activité obligatoire et imposée?
Marie Abourmad
Conseillère pédagogique Cégep Édouard-Montpetit