samedi 1 février 2014

Une question qui agace

"«Vous savez ce que veut dire le mot ostentatoire?» La question est lancée en plein cours d’éthique et culture religieuse à des élèves de 5e secondaire de l’école Georges-Vanier. Mais bien sûr qu’ils le savent, assure leur enseignant, Steve Gaudreault. À moins de ne pas posséder de téléviseur ou de revenir d’un séjour d’un an sur Mars, est-il vraiment possible d’être passé à côté de ce mot si cher au débat sur la charte de la laïcité? Quelques sourires timides se dessinent finalement sur les visages. Ce sont ceux de Manish, Saïd, Maria, Guillaume et leurs camarades qui ont été invités à prendre position dans le débat. Leur enthousiasme n’est peut-être pas celui de leur enseignant, visiblement passionné par ces joutes verbales. «Si je n’ai pas à voter, pourquoi donnerais-je mon opinion?», tranche Emmanuella. «C’est trop politique», renchérit sa copine. Mais pour peu qu’on leur tende le micro, ils parlent… et s’intéressent." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: