jeudi 20 mars 2014

Débat des chefs : l'éducation va-t-elle avoir la place qui lui revient ?

"À la veille du débat des chefs, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) interpelle les chefs des quatre principaux partis politiques pour qu'ils accordent à l'éducation la place qui lui revient. À l'instar de ses partenaires du réseau public de l'éducation, la FCSQ déplore le peu de place qui est faite à l'éducation depuis le début de la campagne électorale et, surtout, qu'on aborde trop souvent la question sous l'angle des compressions et des débats de structures. «Les élus scolaires sont très préoccupés par la tendance actuelle du gouvernement qui est d'aborder l'éducation sous l'angle strictement comptable. Une vision qui met en péril les principes d'équité, d'accessibilité et de démocratie à la base de notre système public d'éducation et qui nous éloigne de notre mission première, la réussite de tous les élèves», a déclaré le vice-président de la FCSQ, Richard Flibotte. La Fédération déplore également que le financement du réseau public d'éducation soit constamment remis en question, alors qu'aucun parti politique n'ose aborder de front la question du financement des écoles privées. De plus, le réseau privé n'est pas soumis aux mêmes obligations que le réseau public en matière de reddition de comptes. Il faut mettre fin à cette iniquité. Les commissions scolaires doivent avoir les outils pour atteindre les objectifs fixés en matière de persévérance scolaire et c'est pourquoi la FCSQ a élaboré une plateforme en vue de l'élaboration d'une Politique nationale sur l'éducation publique, afin d'assurer la pérennité du financement du réseau de l'éducation publique, l'équité des services partout sur le territoire et la réussite des élèves et souhaite entendre les partis sur cette proposition." Suite du communiqué de presse de la FCSQ.

Aucun commentaire: