mercredi 12 mars 2014

Éducation : les parents ne veulent pas d'un débat de structures

"La Fédération des comités de parents du Québec souhaite que les partis politiques prennent l'engagement de choisir les jeunes plutôt que les structures. Depuis le début de la campagne électorale, plusieurs positions ont été exprimées afin de réduire l'appareil gouvernemental du système de l'éducation. Abolition ou fusion de commissions scolaires ou élimination des directions régionales au ministère de l'Éducation font partie des options sur la table à dessin. Pour Gaston Rioux, directeur général de la Fédération des comités de parents, il ne s'agit que d'un débat de structures, dont l'issue se traduirait par des discussions sur plusieurs mois, voire des années. Les comités de parents voient se profiler de longues discussions, mais ils sont encore loin des résultats concrets pour accroître les services professionnels dans les classes. Pourtant, selon M. Rioux, les besoins sont loin d'être comblés dans les écoles au Québec. De nombreux services professionnels sont inaccessibles ou insuffisants parce que les ressources manquent, notamment pour les techniciens en éducation spécialisée, les orthophonistes ou les services psychologiques." Suite de l'article de la presse canadienne.

Aucun commentaire: