mercredi 30 avril 2014

L'opération séduction des écoles publiques

"Boudée par les jeunes qui optent en très grand nombre pour une institution privée, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) cherche à renverser la vapeur et à inciter les jeunes du primaire à opter pour une école publique. Près de 40 % des élèves du primaire de cette commission scolaire montréalaise optent pour une institution privée au secondaire. Cette situation découle de plusieurs sources, selon la présidente de la CSMB Diane Lamarche-Venne, qui parle notamment d'un «problème de perception» qui favoriserait les institutions privées, ainsi que de «facteurs socioéconomiques». «On veut prouver que l'idée qu'il y ait moins d'encadrement au public est tout simplement fausse», a affirmé Mme Lamarche-Venne." Suite de l'article de Christopher Nardi de l'Agence QMI.

Aucun commentaire: