vendredi 11 avril 2014

Nouveau prédicteur de persévérance scolaire

"La capacité d'autorégulation chez les jeunes est un puissant facteur de persévérance scolaire. À première vue, cela semble aller de soi. «Nous sommes portés à penser que les jeunes qui sont en mesure d'inhiber certains comportements et de se concentrer sur leurs tâches sont ceux qui ont de bonnes notes et qui, de ce fait, persévèrent à l'école. Mais ce que l'on a démontré, c'est que l'autorégulation est un prédicteur indépendant des notes obtenues par les élèves ou d'autres facteurs connus, comme la situation socioéconomique ou le degré d'éducation des parents», explique Marie-Hélène Véronneau. La professeure du Département de psychologie a publié récemment un article à propos de ses recherches dans le Journal of Educational Psychology." Suite de l'article de Pierre-Étienne Caza de UQAM Actualités.

Aucun commentaire: