jeudi 24 avril 2014

Yves Bolduc choisi «par dépit», dit la CSQ

"Le choix d'Yves Bolduc comme ministre de l'Éducation fait sursauter les syndicats d'enseignants et les fédérations étudiantes, qui déplorent du même souffle la disparition du ministère de l'Enseignement supérieur. Au bout du fil, la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, ne cache pas sa déception par rapport à la nomination à l'Éducation d'Yves Bolduc, ex-ministre de la Santé. «On confie le deuxième plus gros ministère de l'État à quelqu'un qu'on a choisi par dépit, dit-elle. C'est extrêmement décevant pour l'éducation.» Sous le règne de Jean Charest, dit-elle, Yves Bolduc a géré la santé «par statistiques et par listes d'attente». «C'est quoi, sa vision de l'éducation, son bagage, la couleur qu'il donnera au ministère de l'Éducation?»" Suite de l'article de Catherine Handfield de La Presse et source de la photo.

"L’abandon de la structure double en éducation, qui séparait l’enseignement supérieur et la recherche du primaire et du secondaire, déçoit certains acteurs du milieu. Car, désormais, les deux ministères seront sous la responsabilité d’un seul ministre, soit le député de Jean-Talon, Yves Bolduc." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: