vendredi 23 mai 2014

Compressions de 200M$ dans les commissions scolaires : «pas définitif», dit Bolduc

 "Les commissions scolaires risquent de subir de nouvelles coupes budgétaires d’au moins 200 millions de dollars au nom du redressement des finances publiques, a appris Le Devoir. À moins de trois semaines du dépôt du budget Leitao, le ministre de l’Éducation Yves Bolduc a invité mardi les dirigeants des commissions scolaires à se préparer à se serrer la ceinture. «Le spectre des compressions au niveau des commissions scolaires est bien réel », a déclaré le président de l’Association des directeurs généraux des commissions scolaires (ADIGECS), Raynald Thibault, au cours d’un entretien téléphonique avec Le Devoir. M. Bolduc a avancé le montant de «200 millions et plus», a indiqué M. Thibault, soulignant que le nouveau ministre n’est pas entré dans les détails. «Est-ce que ça va être étalé sur un an, deux ans? Est-ce que ça s’applique à la balance du montant de la péréquation? Est-ce que ça peut concerner aussi les écoles privées? On n’a pas pu en savoir plus», a-t-il expliqué." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais et Marco Bélair-Cirino du Devoir.

"À trois semaines du dépôt du budget Leito, le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, soutient qu'il ne peut encore chiffrer la « réorganisation » à venir dans les commissions scolaires. «Il y a beaucoup de travail qu'il nous reste à faire encore, a dit le ministre Bolduc mercredi. On ne peut pas dire encore à quelle ampleur il va y avoir, non pas des coupures, mais vraiment une réorganisation.» Mardi, Yves Bolduc a rencontré le président de l'Association des directeurs généraux des commissions scolaires (ADIGECS), Raynald Thibeault, pour faire le point sur les préoccupations des commissions scolaires.
Selon M. Thibeault, le ministre Bolduc n'a pas précisé la hauteur des compressions à venir ni la façon de les faire, mais il a évoqué un « ordre de grandeur » de 200 millions." Suite de l'article de Catherine Handfield et Tommy Chouinard de La Presse.

Aucun commentaire: