vendredi 6 juin 2014

Privées de péréquation, les commissions scolaires autorisées à hausser les taxes

"Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, accepte que les commissions scolaires refilent aux contribuables la perte de revenus liée à l’abolition de la péréquation, une somme de 68 millions, ce qui, ajouté à l’effet des hausses des valeurs foncières, poussera les augmentations de la taxe scolaire bien au-delà de l’inflation dans plusieurs cas .«Il y a comme un contrat moral [qui fait] qu’on doit s’entendre que les augmentations doivent être limitées et raisonnables», a indiqué Yves Bolduc dans un point de presse. Le ministre n’a pas précisé ce qu’il entendait par «raisonnables». «Il y a quelques commissions scolaires qui vont devoir faire un ajustement qui, d’après moi, va être mineur, pas comme l’année dernière avec des augmentations de 20% à 30%, a-t-il poursuivi. Après ça, elles vont avoir une base financière solide et elles vont être capables d’augmenter [la taxe] en fonction des valeurs foncières.»" Suite de l'article de Robert Dutrisac du Devoir.

Aucun commentaire: