samedi 28 juin 2014

Revenir à l’essentiel

"Il semble que les enseignants ne puissent plus se passer d’outils technologiques interactifs en classe. Ce sont vos propos. Laissez-moi vous parler de ces autres outils de travail dont les enfants du Québec et leurs enseignants ne peuvent pas se passer. Notez cependant que tout ce beau monde s’en passe depuis un moment déjà. Saviez-vous que les profs s’échangent sur les blogues ou les groupes Facebook des trucs pour acquérir du mobilier pour leur classe? L’une cherche une grande table pour rencontrer les élèves en sous-groupes, selon leurs besoins, une autre des tables ou des bureaux pour accueillir des ordinateurs ou des iPad pour le travail d’équipe, ou encore un tapis pour le coin rassemblement où l’on échange des idées, où l’on communique, où l’on est en pleine interaction. Plusieurs collègues cherchent à acquérir des étagères, des meubles de rangement ou des tablettes pour organiser les livres de leur coin lecture. Les références s’échangent à coups de liens vers des sites comme Kijiji ou les petites annonces. Pourquoi? Pas assez d’argent pour le mobilier, et ce, malgré l’ouverture de nombreuses classes à la suite de la baisse des ratios." Suite de la lettre d'opinion d'Isabelle Dancause parue dans Le Devoir.

Aucun commentaire: