lundi 25 août 2014

20 choses qui ne tueront pas les enfants si on les coupe

"Le Ministre de l’Éducation a décidé de régler le manque à gagner en éducation en proposant aux commissions scolaires des économies de type tiers-monde: cesser l’achat de nouveaux livres. «Il n’y a pas un enfant qui va mourir de ça et qui va s’empêcher de lire, parce qu’il existe déjà des livres [dans les bibliothèques]», a-t-il déclaré au journal Le Devoir. On pourrait lui répondre qu’une bibliothèques scolaire n’a jamais trop de livres, que la désuétude de ceux-ci fait en sorte qu’il faille constamment les renouveler, que de nouveaux livres avec des idées de leur temps se publient chaque année et que ces livres, achetés par des bibliothèques scolaires, aident tout un secteur culturel à demeurer dynamique. Mais au fond, il a bien raison: aucun enfant ne va mourir de ça. Voici d’autres coupures que le ministre pourrait proposer sans qu’il y ait mort d’enfant." Suite de l'article de Judith Lussier de Métro Montréal.

Aucun commentaire: