lundi 25 août 2014

La CSQ laissera une chance à Yves Bolduc

"Même si elle estime que le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, a une «méconnaissance sérieuse» du réseau, la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, n’est pas encore prête à exiger sa démission. Si cette dernière a indiqué dimanche qu’elle était prête à donner la chance au coureur, elle a toutefois prévenu que M. Bolduc, un «élève à risque», devra donner un «coup de barre» afin de rassurer les intervenants du milieu. «Il y a une question de jugement dans ces déclarations et cela illustre à quel point l’austérité et l’équilibre budgétaire à tout prix peuvent conduire dans des corridors où il ne faut pas aller», a dit la présidente de l’organisation syndicale la plus importante en éducation, à Montréal." Suite de l'article de Julien Arsenault de la presse canadienne.

Aucun commentaire: