mercredi 27 août 2014

Le CSE opposé à une implantation mur à mur

"’L'anglais intensif en 6e année ne devrait pas être implanté «mur à mur» et encore moins être obligatoire, conclut un nouvel avis du Conseil supérieur de l’éducation (CSE). Sans nier le bien-fondé du programme, le CSE affirme que des améliorations devront y être apportées si le gouvernement libéral, qui en fait son cheval de bataille, veut atteindre ses objectifs. Sinon, c’est du temps mal investi, estime le CSE." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

"L'anglais intensif en sixième année ne doit pas être obligatoire, tranche le Conseil supérieur de l'éducation. En 2011, le gouvernement libéral a annoncé son intention d'étendre à toutes les écoles du Québec le programme d'anglais intensif en sixième année. Cette formule prévoit que la moitié de l'année est consacrée à l'apprentissage de la langue de Justin Bieber et l'autre, à l'enseignement des autres matières. La décision a soulevé la controverse et le débat est loin d'être clos. L'actuel ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, a toujours l'intention d'aller de l'avant dans toutes les écoles, sauf exception." Suite de l'article de Daphnée Dion-Viens du Soleil.

Aucun commentaire: