jeudi 28 août 2014

Les 73 ministres de l'Éducation au Québec

"En campagne électorale, les libéraux promettaient que le fardeau fiscal des Québécois ne serait pas augmenté, que les services aux élèves seraient protégés et que les programmes d'aide aux devoirs seraient étendus dans toutes les écoles primaires et secondaires. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'une fois au pouvoir, le discours a changé... Lorsque je l'ai questionné sur l'incohérence de ses politiques, Yves Bolduc, le ministre de l'Éducation, m'a répondu sans rire qu'il appartenait maintenant aux commissions scolaires de décider des hausses les taxes scolaires et de choisir si elles voulaient étendre, diminuer ou même éliminer les services d'aide aux devoirs! Comment expliquer cette volte-face aussi spectaculaire qu'irresponsable?" Suite du billet de Jean-François Roberge.

Aucun commentaire: