mercredi 27 août 2014

Un ministre peu accessible

"Quatre mois après la nomination d’Yves Bolduc au poste de ministre de l’Éducation, d’importants acteurs de ce milieu déplorent ne pas avoir encore eu l’occasion de le rencontrer. Celui-ci aurait tout simplement un agenda trop chargé, réplique-t-on à son cabinet. «Qui sommes-nous? Nous sommes la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE). C’est nous qui administrons les écoles du Québec!» Voilà ce que Michèle Demers, responsable des communications de la FQDE, dit avoir dû répondre à un membre du personnel du ministre Bolduc, qu’elle tentait une nouvelle fois de joindre. «On me demande: vous êtes qui, vous? alors qu’on ne répond même pas à nos appels et qu’on ne daigne pas répondre à notre demande de rencontre écrite envoyée le 13 juin. C’est d’un ridicule fou», s’exclame-t-elle, excé­dée. Le principal organisme professionnel représentant les directions d’établissement d’enseignement, qui compte 2100 membres au Québec, tente depuis avril dernier d’établir un premier contact avec l’équipe du cabinet Bolduc afin d’obtenir une rencontre avec le ministre." Suite de l'article d'Isabelle Maher du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: