lundi 15 septembre 2014

Compressions en éducation : l'aide alimentaire, nouvelle victime

"Après l'achat de livres et l'aide aux devoirs, c'est maintenant au tour de l'aide alimentaire dans les écoles de passer au couperet. La commission scolaire des Samares, qui couvre le nord de Lanaudière et qui regroupe plusieurs des écoles les plus défavorisées du Québec, a fait ses calculs et en est arrivée à la conclusion qu'elle ne pourrait répondre aux compressions du gouvernement Couillard sans couper dans l'aide alimentaire offerte à ses élèves du secondaire et dans certaines mesures d'aide destinées aux enfants vulnérables. Le tableau des «compressions budgétées» de cette commission scolaire en dit long sur les choix qui ont dû être faits. Ainsi, 27 203$ seront coupés dans l'aide alimentaire, qui, dans cette région, prend notamment la forme de petits déjeuners servis à l'école et de coupons souvent offerts aux enfants qui n'ont pas de lunch, le midi. Selon nos informations, le budget total de l'aide alimentaire étant d'environ 190 000$, les écoles continueront de nourrir les élèves qui arrivent à l'école avec le ventre vide, mais selon François Breault, président du Syndicat de l'enseignement de Lanaudière affilié à la Fédération des syndicats de l'enseignement, «disons qu'il n'y aura plus beaucoup de fruits et de produits santé au menu»." Suite de l'article de Louise Leduc de La Presse.

Aucun commentaire: