vendredi 19 septembre 2014

Évaluer les enseignants ?

"Les idées se suivent et se ressemblent  en éducation depuis quelque temps. « Évaluons les enseignants ! » clamait Bolduc il y a quelques jours, reprenant au vol l’un des chevaux de bataille de la CAQ. Foncièrement, je ne suis pas contre l’idée qu’on évalue les enseignants. J’ai confiance en mes capacités de pédagogue, comme la majorité de mes collègues enseignants d’ailleurs. Si seulement on pouvait nous laisser enseigner réellement. Demandez à n’importe quel prof ce qu’il fait de ses journées, ses réponses pourraient vous surprendre. Si le gouvernement veut évaluer les enseignants, il devra les outiller et faire en sorte qu’aucun élève ne manque de service. Qu’on cesse l’intégration à tout prix des jeunes à besoins particuliers dans les classes régulières, qu’on ouvre plus de classes d’adaptation scolaire. Qu’on offre des éducateurs spécialisés aux enfants en ayant besoin. Qu’on fournisse plus de matériel aux enseignants. Qu’on leur offre plus de budgets pour leur classe et leur bibliothèque. Je rêve d’un Québec qui donnerait enfin à l’éducation l’importance qu’elle mérite." Suite de la chronique de Tania Longpré du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: