jeudi 4 septembre 2014

« La culture à l’école » en situation précaire

"Le sort du programme « La culture à l’école » inquiète les artistes et les écrivains du Québec. Sa gestion a été transférée des directions régionales du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) aux commissions scolaires dans le cadre d’une restructuration entrée en vigueur à la mi-août. «La grande question est la suivante : est-ce que l’enveloppe budgétaire du MELS consacrée au programme et qui a été affectée aux commissions scolaires est l’une des 38 enveloppes budgétaires fusionnées du ministère », dit au Devoir l’écrivaine pour la jeunesse Laila Héloua, présidente de l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse, qui précise s’exprimer en son nom propre. «Si oui: ouch! On sait comment les commissions scolaires pourront régler leurs déficits.»   «La culture à l’école» soutient les activités culturelles dans la formation des élèves du primaire et du secondaire. Les fonds de 3,2 millions, stables depuis 2009, proviennent du ministère de l’Éducation (qui fournit 2 millions) et du ministère de la Culture et des Communications (MCC). Ceux du MELS permettent de recevoir en classe ou en résidence des artistes professionnels de toutes les disciplines (musique, chant, danse, littérature). Les subventions du MCC soutiennent des sorties culturelles (pour aller au musée, par exemple). Le répertoire de ressources compte environ 2000 artistes, écrivains et organismes." Suite de l'article de Stéphane Baillargeon du Devoir.

Aucun commentaire: