samedi 27 septembre 2014

Les premières cohortes de la réforme seraient plus faibles en maths

"Alors que le Québec se targue d'obtenir de bons résultats aux examens internationaux de mathématiques, une étude réalisée par des économistes québécois vient jeter un pavé dans la mare. Les premières cohortes d'élèves, en particulier les plus faibles, concluent-ils, ont pâti de la réforme en mathématiques lancée en 2000, du moins du point de vue des procédures mathématiques (calcul, algèbre linéaire simple, etc.)." Suite de l'article de Louise Leduc de La Presse.

Aucun commentaire: