vendredi 19 septembre 2014

« Pointer » du doigt en éducation : un nouveau sport

"La semaine dernière, La Presse annonçait en «exclusivité» que l’aide aux devoirs avait été coupée par les commissions scolaires et que cette décision de leur part était largement critiquée et surtout incompréhensible. Pourtant, cette nouvelle n’a rien d’exclusif, puisqu’en juillet 2014, la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) annonçait déjà, dans le journal Nord Info, qu’elle n’avait d’autres choix que de couper dans l’aide aux devoirs puisque le gouvernement venait de retirer une subvention de 4,6 millions qui devait, il y a 10 ans, être temporaire. On repassera pour l’exclusivité, mais là n’est pas mon propos. Car, cette décision, qui allait toucher plusieurs élèves, a été annoncée au meilleur moment pour ne pas faire de vagues soit juste avant l’été au mois de juin." Suite de la chronique de Martine Desjardins du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: