lundi 6 octobre 2014

Bolduc lie l'avenir des commissions scolaires aux résultats des élections

"Les élections scolaires du  2 novembre constituent aux yeux d'Yves Bolduc, ministre de l'Éducation, «un véritable test de crédibilité» pour les commissions scolaires qui devront d'ici là «convaincre la population de leur pertinence». «Si le taux [de participation] est très anémique, il faudra se poser de sérieuses questions», a déclaré le ministre Bolduc, insistant sur le «caractère déterminant» de l'exercice." Suite de l'article de Louise Leduc de La Presse.

"Les commissions scolaires devront susciter un taux de participation supérieur à celui de 8% aux dernières élections de 2007, car leur avenir en dépend. C’est ce que le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, a laissé entendre lors d’une conférence de presse sur les élections scolaires du 2 novembre vendredi matin. «À la lumière de la participation populaire, nous pourrons tirer des constats qui viendront alimenter la réflexion entreprise sur la gouvernance, le rôle et le mandat des commissaires scolaires », a-t-il déclaré. Il a clairement indiqué que ce taux de participation allait « devenir un critère pour le futur des commissions scolaires», mais a refusé de se prononcer sur le taux qu’il considérait comme acceptable. «On s’attend à des résultats supérieurs à 8%. Si pour les gens l’éducation est importante, ils l’exprimeront en allant voter», a dit le ministre, ajoutant qu’il attendra les résultats avant de prendre des décisions." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais et Marco Bélait-Cirino du Devoir.

Aucun commentaire: