lundi 6 octobre 2014

Les services aux élèves doivent être maintenus, prévient Couillard

"Si les commissions scolaires sont incapables de respecter les directives du gouvernement voulant qu'elles ne doivent pas toucher aux services aux élèves, elles feront la démonstration qu'il faut les changer, prévient le premier ministre Philippe Couillard. «Si la conclusion des commissions scolaires est que, dans le cadre financier actuel, il leur est impossible d'accomplir leur mandat, la solution, ce n'est pas d'éloigner l'équilibre budgétaire : c'est de revoir profondément le rôle des commissions scolaires.» Philippe Couillard en a assez. Il refuse qu'on l'accuse d'être responsable des coupes affectant les services aux citoyens, que ce soit dans le réseau de l'éducation ou dans celui de la santé. À l'instar du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, jeudi, le premier ministre a laissé entendre, vendredi, que des gestionnaires cherchent à faire dérailler le programme gouvernemental de redressement. «On n'est pas nés de la dernière pluie, laisse-t-il tomber. Quand on a ce genre de période de rigueur budgétaire, les choix les plus faciles qui sont présentés par les appareils multiples, c'est de nuire au service des gens en espérant que le gouvernement va reculer, puis va abandonner son objectif d'équilibre budgétaire.»" Suite de l'article de Jean-Marc Salvet du Soleil.

Aucun commentaire: