lundi 6 octobre 2014

Un pas en avant, deux pas en arrière

"Il y a quelque 2200 personnes en provenance de 21 associations qui sont membres de la Fédération québécoise des directions d’établissement (FQDE). Ces gens-là, qui dirigent des écoles, traversent au quotidien à la fois les réussites, les petites misères et les difficultés majeures engendrées par le système d’éducation du Québec. Et les compressions leur font mal… «Si on parle de valorisation de l’école publique, on a vécu une rentrée scolaire qui n’était vraiment pas une bonne occasion pour s’exprimer dans ce sens-là. Le ministre n’a vraiment aucune idée de la façon dont les coupes se traduisent dans les écoles; il est faux d’affirmer que le service à l’élève n’est pas affecté; dans les faits, il l’est», assure avec aplomb la présidente de la FQDE, Lorraine Normand-Charbonneau." Suite de l'article de Réginald Harvey du Devoir.

Aucun commentaire: