mercredi 15 octobre 2014

Une école alternative à Rimouski

"Plus de 70 familles de Rimouski travaillent activement à mettre sur pied une école primaire alternative. Cette école du réseau public offrirait une pédagogie différente et compterait plus d'une centaine d'enfants. «Ça vient d'une demande des parents et de la population en général d'offrir une autre façon de considérer l'école qui n'est pas meilleure, mais qui est différente», précise Sarah Toulouse, mère de deux jeunes enfants. L'école alternative aura les mêmes objectifs de réussite que l'école conventionnelle, mais les moyens pour y parvenir seront différents. Le développement de chaque enfant sera adapté à ses besoins. «Pour chaque enfant, il va y avoir un parcours qui va lui ressembler et à travers lequel , il va toucher à toutes les matières», explique Mme Toulouse. Karine Guay qui est mère de trois enfants estime que les cours magistraux sont mal adaptés aux besoins des jeunes enfants. « Je pense que les apprentissages sont sensorimoteurs beaucoup et qu'on devrait plus aller de ce côté-là avec les enfants de nos jours », fait-elle valoir. Selon elle, l'école alternative favorise l'autonomie des enfants et les responsabilise davantage. C'est également ce que croit Mylène Thibault, elle aussi mère de trois enfants, qui rappelle que l'école alternative exige une implication plus importante des parents. «Le parent peut s'intégrer dans la classe avec l'enfant. Il peut aller donner un atelier sur son domaine», explique Mylène Thibeault." Suite de la nouvelle de Radio-Canada.

Aucun commentaire: